450-539-3869 info@jardinsfoster.com

Une des questions que l’on reçoit très souvent est : combien de fois par semaine devrais-je arroser mes plantes ? Malheureusement, la bonne réponse à cette question est : ça dépend. En effet, il faut tenir compte de plusieurs facteurs lorsqu’on arrose nos fleurs. Voici donc quelques conseils pour vous aider à juger de l’arrosage approprié pour vos potées fleuries.

Déterminer le type d’arrosage nécessaire

Toutes les fleurs n’ont pas les mêmes besoins. Certaines plantes aiment rester au frais dans une terre légèrement humide. C’est le cas des pétunias et des chrysanthèmes par exemple. Attention, humide ne veut pas dire marécageux!

Pour la très grande majorité des fleurs et végétaux toutefois, on laisse sécher entre les arrosages. C’est-à-dire que lorsque l’on insère notre doigt dans le sol la terre n’y colle pas. On arrose alors généreusement.

Certains végétaux aiment carrément qu’on les laisse bien sécher. C’est vrai pour les cactus et les plantes grasses, mais aussi pour les bégonias tubéreux qui pourrissent rapidement dans des milieux trop humides.

Trop ou pas assez?

Sachez aussi qu’une plante qui a trop d’eau ou pas assez présentera très souvent les mêmes symptômes. (Oui, oui, ça semble étrange, mais c’est bien vrai!) En effet, des feuilles qui jaunissent ou semblent fripées peuvent à la fois indiquer ce qu’on appelle en langage de jardinier un choc hydrique, c’est-à-dire que la plante a soit manqué d’eau ou qu’elle en a trop eu et que celle-ci s’est mal drainée. Donc, avant d’arroser, touchez! Il est plus facile de sauver une plante qui a manqué d’eau qu’une plante qui en a trop reçu.

Drainage

En pot, un bon drainage sauve bien des plantes des arroseurs compulsifs. Vérifiez toujours que le ou les trous ne sont pas obstrués. S’il le faut, ajouter une couche de petites pierres au fond qui aideront le drainage. Si vous utilisez un cache-pot non troué, assurez-vous que lors de vos arrosages aucune eau ne reste stagnante au fond de celui-ci.

Au potager, buttez les tomates, piments et courges aident à obtenir un sol bien drainé ou l’eau n’asphyxie pas les racines.

On arrose idéalement tôt en matinée ou en fin de journée afin de permettre aux fleurs de bien s’hydrater avant que l’eau ne s’évapore.

Au potager, on rassemblera les plantes qui ont besoin de davantage d’eau comme l’aubergine, les courges et la courgette, le maïs, le melon, la tomate et le concombre.

Localisation de la plante

Si votre plante est en plein soleil et dans un pot, elle s’assèchera plus vite que si elle est mise en pleine terre et dans un secteur mi-ombre. Donc, le même type de fleur mais dans des zones ou contenants différents peuvent nécessiter une fréquence d’arrosage qui varie. Là encore, toucher la terre est essentiel.